Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir toute l'actualité du motocross :   


Équipez-vous comme un pilote pro de motocross

La pratique du tout-terrain demande un minimum d'équipement, que l'on soit débutant ou pilote professionnel. Le prix pousse souvent les pilotes qui débutent à ne pas trop investir. Les pilotes pros, quant à eux, investissent généralement dans du matériel de meilleure qualité et des équipements dont les amateurs imaginent parfois pouvoir se passer. Quels sont ces équipements professionnels et comment s'équiper comme un pro pour pratiquer le moto cross ?

Protéger le haut du corps

Le dilemme est fréquent chez les pilotes au moment du choix de l'équipement de moto cross : privilégier une protection du buste légère ou une protection complète mais plus encombrante ? Le choix doit donc se faire entre le pare-pierre, qui dispose d'une coque dorsale et d'un plastron, et le gilet de protection, sorte d'armure qui protège également les épaules et les coudes. Le pare-pierre est plus léger, gêne moins les mouvements et s'enfile très rapidement. Toutefois, il offre moins de sécurité qu'un gilet dont la protection est intégrale ; certains incluant même une ceinture lombaire. Si certains pilotes le trouvent encombrant, oppressant, et peuvent avoir du mal à le supporter, le gilet reste le meilleur moyen de se protéger des chutes et des projections de pierres. Autant essayer de s'y habituer dès le début de sa pratique, il finira par se faire oublier.

Au gilet de protection peut s'ajouter la protection cervicale. Si elle n'est pas obligatoire, elle reste un des meilleurs moyens de se prémunir contre le coup du lapin. Les débutants peuvent investir dans un tour de cou en mousse, qui ne coûte qu'une quarantaine d'euros, et qui protège leurs cervicales le temps que les muscles du cou se renforcent. Au fil du temps, il peut être nécessaire d'investir dans un leatt-brace (ou un neck-brace, le nom générique), une protection cervicale semblable à une minerve rigide, certes gênante au début pour un pilote non habitué mais qui, là encore, offre bien plus de sécurité.

Le choix des pros

Le port d'un masque au départ de la course est obligatoire en compétition. Le choix peut se compliquer un peu plus que pour le casque, puisqu'il existe différents modèles de masques basés sur différentes technologies. L'objectif principal est à chaque fois d'assurer un maximum de visibilité, en réduisant par exemple le risque de buée ou en permettant un nettoyage rapide et efficace du masque. Parmi les possibilités (film anti-buée, écran simple ou double, tear-off), il en existe une qui tire son épingle du jeu. Il s'agit du masque de type roll-off, sur lequel est monté un écran et deux petits boîtiers placés sur les côtés. Un film transparent relie ces deux boîtiers et est posé directement sur l'écran. Lorsque celui-ci est sale, un mécanisme de tirette permet de dérouler un film propre, renouvelant ainsi la vue du pilote en une fraction de seconde.

Les genouillères font également partie de l'équipement indispensable ; il est primordial de protéger ces articulations fragiles. Le minimum pour protéger ses genoux est la coque, qui remonte sur le genou et l'enveloppe. Toutefois, les coques ne protègent pas de la torsion du genou, et sont à choisir en dernier recours. Il est préférable de choisir un modèle de genouillère articulée comme on en trouve sur Speedway, qui assure un maintien du genou sans être hors de prix. L'idéal, pour un maximum de sécurité, reste toutefois les orthèses, que choisissent les pros et ceux pour qui préserver leurs ligaments est non négligeable. Les orthèses coûtent une petite fortune (plusieurs centaines d'euros au minimum – mais elles peuvent dépasser les 1000 €), mais le confort qu'elles proposent est optimal. En carbone, elles sont légères, ergonomes et offrent surtout une sensation de sécurité dont on peut difficilement se passer après les avoir essayées.

Miser sur la longévité et le confort

Pour les autres éléments composant la tenue d'un pilote, l'entrée de gamme suffit bien souvent pour une pratique loisir. La différence de prix entre deux équipements joue alors sur le confort et la longévité du matériel. C'est le cas par exemple des bottes. Les bottes moto d'entrée de gamme ont des chances de ne pas tenir plus d'une saison, tant elles s'usent vite. Afin de ne pas avoir à racheter une paire chaque année, il est donc conseillé d'investir dans des bottes moyen ou haut de gamme. Elles sont par ailleurs plus confortables, un plus qui fait la différence après de nombreuses heures de course.

Le confort reste d'ailleurs l'élément principal qui différencie une paire de gants ou un pantalon d'un autre. La différence de prix se cache bien souvent dans la qualité des matériaux. Pour quelques dizaines d'euros supplémentaires, il est possible de profiter d'équipements possédant des renforts en mousse de qualité, à la fois souples et absorbants les chocs à merveille. Attention également à choisir des tissus épais, qui protègent mieux le corps en cas de chute et réduisent les risques de frictions et d'ampoules.



comments powered by Disqus

Les dernières actualités motocross



Comment réaliser des économies sur son assura...
Comment réaliser des économies sur son assurance moto

Comment choisir une moto pour enfant ?
Comment choisir une moto pour enfant ?

La location longue durée séduit de plus en pl...
La location longue durée séduit de plus en plus les professionnels

Apprendre le code de la route en ligne, plein...
Apprendre le code de la route en ligne, plein d'avantages !

La folie des kits déco pour personnaliser sa ...
La folie des kits déco pour personnaliser sa moto de cross

Les 5 meilleures vidéos de la semaine




Conditions Générales d'utilisation - Copyright © www.mxcircuit.fr. Tous droits réservés.
Version Mobile